Après la prise de la décision pour procéder à une greffe de cheveux, souvent le patient se demande sur le temps approprié pour une réalisation réussie de la restauration des cheveux. En fait, plusieurs facteurs peuvent influencer le temps de la réalisation de l’opération et qui peuvent être associés soit au patient lui-même, soit à des critères exogènes.

En dehors des facteurs d’âge et de l’état de santé du patient, la bonne planification de la chirurgie de la greffe de cheveux consiste également sur la prise en compte de disponibilité totale du patient, autrement dit, quand le patient est prêt du coté psychologique et financier.

Dans cet article on va mettre l’accent sur plusieurs facteurs qui déterminent le temps convenable de la greffe de cheveux.

Quels sont les facteurs déterminant le temps de réalisation de la greffe ?

Il existe plusieurs facteurs qui interviennent dans la fixation d’un rendez-vous compatible pour réaliser une greffe de cheveux. Le premier facteur majeur que le patient doit prendre en considération, c’est son âge, car il existe un âge spécifique pour commencer la restauration capillaire.

Pour répondre à la question du temps de réalisation d’une greffe de cheveux, il est important d’évaluer non seulement l’âge et l’état de santé physique et psychique du patient, mais aussi sa disponibilité temporaire, les contraintes financières, le degré de sa perte de cheveux et enfin les conditions météorologiques de chaque saison.

Pour récapituler, les facteurs déterminant le moment approprié pour une greffe de cheveux sont :

L’âge du patient

L’âge du patient est parmi les critères les plus indispensables qui donnent une visibilité sur la prise de décision du chirurgien d’effectuer la greffe de cheveux ou non.

Généralement, l’alopécie peut apparaitre à l’âge de l’adolescence, cependant la réalisation de la greffe est contre indiquée pour les jeunes patients car la calvitie chez eux n’a pas encore stabilisé, ce qui va influencer sur leur apparence s’ils ont réalisé l’opération.

En fait, la plupart des médecins recommandent l’âge de 23 ans comme un âge minimum qui permet de procéder à une greffe de cheveux.

En ce qui concerne l’âge maximum, en fait il n’a pas été déterminé par les donnés scientifiques, sauf que le patient doit être en bonne santé.

L’état de santé physique

Avant de prendre la décision d’une greffe de cheveux, il faut d’abord prendre en compte l’état de santé du patient en éliminant toutes les pathologies qui ne permettent pas de subir cette intervention ou bien la retarder pour un autre moment.

Habituellement, les patients atteints des troubles du système cardiovasculaire, immunitaire et les crises d’épilepsie, ainsi que certaines maladies transmissibles à savoir, le VIH et l’hépatite C, ne sont pas malheureusement des bons candidats pour une greffe de cheveux.

Chaque personne durant sa vie peut souffrir d’une toux qui persiste dans une période avant d’être guérit. En fait, il est recommandé pour les patients qui toussent de retarder l’opération de la greffe de cheveux afin d’éviter n’importe quelle gêne pour le médecin et pour lui-même.

L’état psychique

Souvent, Les patients souffrants des troubles psychologiques ne sont pas des candidats aptes pour une greffe de cheveux.

Par ailleurs, les patients qui s’énervent rapidement, il sera difficile de satisfaire leurs attentes en termes de greffe de cheveux c’est pourquoi il est recommandé pour ces personnes de contrôler leur colère avant de déterminer un temps pour la greffe de cheveux.

Un autre trouble psychologique connu sous le nom de Trichotillomanie, et qui correspond à un trouble anxieux dont le patient s’arrache ses cheveux d’une manière répétée peut être une contre-indication pour la greffe de cheveux.

En général, si ces problèmes en question sont contrôlés, le patient peut être réévalué plus tard pour une greffe de cheveux.

Les conditions météorologiques des saisons

En effet, les saisons n’ont pas autant d’importance que les conditions météorologiques, autrement dit, le patient peut effectuer sa greffe de cheveux pendant n’importe quelle saison, cependant il fallait se protéger des facteurs exogènes de chaque saison.

En fait, chaque saison a ses propres caractéristiques différentes qui influencent la période postopératoire de différentes manières. Il faut penser à l’exposition au soleil pendant l’été et à la pluie pendant l’hiver, avant de décider le bon moment pour la restauration capillaire.

Cela ne rend pas la greffe de cheveux impossible dans ces saisons, en revanche, le patient doit se préparer pour éviter l’exposition excessive au soleil, l’eau de la pluie et la transpiration de cuir chevelu.

La disponibilité du patient

Avant de s’engager dans un plan de greffe de cheveux, il faut retenir que cet acte chirurgical ne nécessite pas seulement le jour de la réalisation de l’opération, mais aussi une période postopératoire qui n’est pas moins importante de la chirurgie et qui joue un rôle dans l’obtention des résultats satisfaisants.

En fait, le patient doit se reposer autant que possible en prenant le soin de son cuir chevelu et en même temps le protéger contre les traumatismes et contre l’exposition aux facteurs exogènes.

Il est donc important de choisir le bon moment pour faire une greffe en prenant en considération qu’il faudra au moins 4 jours de congé avant de faire la reprise de travail.

En ce qui concerne les patients qui travaillent dans des environnements poussiéreux ou bien dans des terrains où ils peuvent s’exposer directement au soleil, il sera recommandé pour eux de prendre un congé d’une semaine.

La situation financière

La situation financière du patient contribue également à déterminer le bon moment de l’opération. Il est recommandé au patient après avoir choisi le centre de la transplantation, de s’informer auprès du responsable chargé du volet financier des différents modalités de paiement ainsi que le prix total de l’intervention, frais d’hébergement et le billet d’avion pour avoir une visibilité sur le moment convenable pour lui de point de vue financier avant d’opter pour l’opération.

Il est important de retenir que les bons prix de la greffe de cheveux sont trouvés en Turquie, cependant il faut faire appel aussi au critère de qualité d’intervention qui provient essentiellement des années d’expérience cumulées par le médecin chargé de l’opération pour aboutir à un résultat satisfaisant avec un bon facteur qualité/ prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *