LES SAIGNEMENTS APRÈS LA GREFFE DE CHEVEUX

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Table des matières

Un saignement sporadique peut survenir après l’intervention de la greffe de cheveux, habituellement dans les premières 24 heures postopératoires, au niveau de la zone donneuse et receveuse. Le saignement lors de l’intervention peut déminuer la visibilité du chirurgien lors de la mise en place des unités folliculaires extraites, c’est pour cette raison, l’incorporation de l’adrénaline qui a une propriété vasoconstrictrice avec le produit anesthésique, a un pouvoir de déminuer le saignement au moment de l’intervention de greffe de cheveux. L’apparition des saignements excessifs après l’intervention de la greffe est dû principalement à plusieurs facteurs qui dépendent habituellement du mode de vie et de l’état de santé du patient. Généralement le saignement est un effet normal après l’opération de la greffe qui ne nécessite pas une inquiétude de la part du patient.

Les causes de saignement au court et après la greffe de cheveux

Le saignement est un effet secondaire de la greffe de cheveux engendré principalement par le prélèvement des unités folliculaires au niveau de la zone donneuse et de l’ouverture des canaux au niveau de la zone receveuse, il doit être un saignement minime et le patient ne doit pas s’inquiéter parce qu’il va s’assécher par la suite en formant des croûtes, cependant plusieurs facteurs peuvent influencer sur l’intensité de saignement au cours et après l’opération.

Au cours de l’intervention de la greffe de cheveux

Le patient a besoin d’être rassuré et soulagé au cours de la procédure de la greffe de cheveux, parce que n’importe quelle anxiété éprouvée par le patient peut être responsable d’une augmentation de la pression artérielle et donc l’augmentation de la quantité du saignement. Lors de l’ouverture des canaux, il est possible d’adopter une position où la tête sera légèrement inclinée vers l’arrière afin de réduire le flux sanguin au niveau de cuir chevelu, il s’agit d’une méthode simple et importante pour gérer le saignement. L’éclairage élevé dans la salle d’opération influence également sur l’augmentation du flux sanguin vers le cuir chevelu, en cas de saignement le médecin utilise une solution saline très congelée au niveau du scalp pour créer une vasoconstriction suffisante afin d’empêcher le saignement, en effet la surveillance de la pression artérielle tout au long de l’intervention de la greffe de cheveux est aussi importante pour éviter le saignement.

En plus de l’importance du choix d’un médecin expérimenté, il faut aussi prendre en considération l’efficacité de la prise en charge et la qualité des services pour obtenir une greffe de cheveux avec le minimum possible des effets secondaires.

Les causes des saignements postopératoires

Les saignements postopératoires ne se produisent généralement que d’une faible quantité durant les premières heures après l’opération, cependant si le patient n’a pas respecté quelques mesures avant et après l’opération, il peut subir des saignements excessifs. La présence des défauts génétiques chez le patient joue également un rôle dans l’apparition des saignements postopératoires.

Les causes du saignement après une greffe de cheveux sont :

  • Médicaments
  • Traumatisme
  • Défauts génétiques
  • Alimentation
  • Tabagisme et Alcool
  • Activités physiques

 

Les médicaments et les saignements

Les patients qui sont sous traitement anticoagulant ou bien anti-inflammatoire non stéroïdien et les traitements contenant de l’acide acétylsalicylique * aspirine*, l’héparine et la vitamine E, doivent les arrêter pendant au moins une semaine et de préférence deux semaines avant l’opération et un jour après l’opération parce que La possibilité d’avoir des saignements postopératoires augmente avec l’administration de ces traitements qui rendent le sang plus fluide, mais il est demandé d’abord au patient de prendre la permission de son médecin avant d’arrêter la prise de ces traitements. Le patient qui désire subir une greffe de cheveux doit être honnête avec son médecin concernant ses antécédents pathologiques et les traitements qui administre, pour permettre au médecin de décider la bonne démarche à suivre pour son cas afin d’éviter les effets indésirables lors et après l’intervention.

Le traumatisme et les saignements

la zone sujette à la procédure d’ouverture des canaux deviendra après l’opération de la greffe de cheveux extrêmement sensible surtout les premiers jours postopératoires, c’est pour cette raison le patient doit accorder une grande attention à la zone receveuse en suivant les conseils du médecin et en essayant de garder la zone de greffe propre, désinfectée et protégée contre les coups violents, cependant malgré les attentions le patient peut y avoir des collisions ou des traumatismes à la tête qui peuvent engendrer des saignements après la greffe de cheveux, par exemple le coup d’une balle de sport ou bien un coup sur la tête en entrant à la voiture…

En raison de la sensibilité de cette zone même un traumatisme léger peut provoquer des saignements ou des ecchymoses sous-cutanées, souvent le patient ne remarque pas la présence de saignement ou d’ecchymose après le traumatisme mais cela ne signifie pas que la greffe ne peut pas être compromise.

Dans tous les cas, il est conseillé au patient d’éviter autant que possible les remèdes domestiques après le traumatisme mais plutôt de contacter le médecin qui est la seule personne pouvant traiter cette zone et décider si la greffe a été endommagée ou non.

Les défauts génétiques et les saignements

Les patients qui veulent subir une greffe de cheveux et qui ont un antécédent de saignement ou bien des troubles héréditaires de coagulation dû à un déficit de fonctionnement des protéines responsables de la coagulation du sang, doivent informer le médecin avant l’intervention de la greffe pour qu’il puisse adopter une prise en charge particulière fondée sur la réalisation d’une évaluation d’hémostase et un dépistage des antécédents hémorragiques

Le tabagisme et le saignement

En dehors de ses impacts négatifs sur la chute de cheveux, La consommation d’alcool et du tabac influence davantage sur l’apparition du saignement après la greffe de cheveux.

Le tabagisme est un facteur de risque qui aggrave les effets secondaires postopératoires, notamment il a un impact sur la consolidation des micro-incisions mais également il retarde le processus de cicatrisation en diminuant l’apport d’oxygène dans le sang *hypoxie* et par conséquent, la persistance des saignements dans une période plus longue. Le médecin demande alors à tous les fumeurs d’essayer de réduire leur consommation autant que possible avant et après la greffe de cheveux.

La consommation chronique de l’alcool augmente significativement le temps de saignement et altère le processus d’hémostase, c’est pour cette raison, il est absolument obligatoire d’éviter l’alcool mais également le vin, la bière et tous les boissons alcoolisées au moins sept jours avant l’opération de la greffe de cheveux, il faut signaler que même un verre peut engendrer les saignements postopératoires et par conséquent l’augmentation d’autres risques postopératoires à savoir, la nécrose, l’hématome et l’infection.

L’alimentation et le saignement

Les patients qui adoptent une thérapie alternative ou bien ils prennent des suppléments en vitamines doivent savoir que ce type de thérapie peut également affecter le fonctionnement plaquettaire. L’évitement de la thérapie alternative est indispensable avant la chirurgie de la restauration capillaire parce qu’elle participe à l’apparition des saignements postopératoires à la suite d’une réduction des facteurs responsables de la coagulation.

Les remèdes à base de plantes qui sont associés à l’apparition des saignements postopératoires sont :

L’ail : malgré ses avantages qui résident dans le renforcement du système immunitaire, il a un impact sur l’apparition des saignements.

Le gingembre : il joue un rôle préventif contre les nausées et les vomissements *antiémétique*, cependant son utilisation surtout en grande quantité engendre un effet antiplaquettaire

La grande camomille : elle possède un effet anti-inflammatoire et également elle est efficace contre la migraine mais il a été prouvé qu’elle affecte le processus d’hémostase.

La graine de lin : il s’agit d’une plante considérée parmi les sources les plus riches en acide gras oméga-3 qui inhibe l’agrégation plaquettaire

D’autres remèdes alternatifs peuvent également augmenter le risque de saignement post-greffe de cheveux comme la tisane, thé vert, marronnier et le curcuma.

Il a été prouvé cliniquement que la vitamine E agit d’une manière significative sur le processus d’hémostase, c’est pour cette raison le médecin demande de s’abstenir la prise des suppléments en ce vitamine trois semaines avant l’implantation capillaire sans oublier aussi les aliments qui sont riche en ce vitamine par exemple : le germe de blé, les noix, les œufs et les huiles végétales, la margarine

Il est conseillé également d’arrêter la prise du magnésium qui influence sur les facteurs plaquettaires.

Il est recommandé vivement de s’abstenir la prise de tout supplément en vitamine et les préparations à base de plantes trois semaines avant la chirurgie de la restauration capillaire afin d’éviter la persistance du saignement après l’opération.

Les activités physiques et le saignement

Au moment de l’activité physique la circulation sanguine et la fréquence cardiaque augmentent, ce qui entraine davantage les saignements. Le médecin conseille au patient de ne pas pratiquer le sport pendant au moins un mois après la greffe, car en plus du risque lié au flux sanguin, le sport augmente également le risque d’avoir un traumatisme ou une collision, comme par exemple celle provenant d’un contact avec une autre personne ou bien un coup contre le matériel et les équipements sportifs, ce type de traumatisme cutané peut endommager gravement la greffe. Il est conseillé également d’éviter les activités sexuelles pendant au moins une semaine après la greffe.

Le saignement au niveau de la zone receveuse

Le saignement sera généralement minime au niveau de la zone receveuse en raison de l’incorporation de l’épinéphrine (adrénaline) avec le produit anesthésique. L’épinéphrine est un agent hémostatique efficace qui a une propriété vasoconstrictrice, ce qui permet de réduire le taux sanguin après et au cours l’intervention de la greffe de cheveux. Le processus d’hémostase est très important au cours de l’opération de la greffe de cheveux surtout au niveau de la zone receveuse car la présence des saignements dans cette zone gêne la vision du chirurgien au moment de la mise en place des unités folliculaires.

Le saignement au niveau de la zone donneuse

La zone donneuse peut être la partie occipitale de la tête comme elle peut être une partie de la barbe, du torse ou des jambes, mais généralement le médecin choisi l’arrière de la tête comme une zone donneuse, où il effectue des canaux de 2 mm de profondeur pour pouvoir extraire les unités folliculaires. La mise en place d’un pansement compressif va minimiser la quantité de saignement en réduisant le temps de cicatrisation, ce bandage va être enlevé le troisième jour post-greffe au moment du premier lavage des cheveux, mais la durée du saignement ne va pas dépasser un jour.

La conduite à tenir envers les saignements

Les saignements après la greffe de cheveux est un effet secondaire normal qui ne nécessite pas d’inquiétude, dans presque tous les cas le saignement est sporadique et ne dépasse pas une durée de 24 heures après l’opération de la greffe de cheveux, Cependant le patient peut avoir des saignements excessifs dans les cas suivants : le traumatisme, les antécédents génétiques de saignements, la prise de certains médicaments et les remèdes à base de plantes et le tabagisme. Les mesures préventives contre les saignements sont :

  • Le bandage postopératoire est un soin indispensable après l’opération de la greffe de cheveux qui vise à limiter les saignements mais aussi il protège le patient contre l’infection.
  • Le tabagisme et l’alcool doivent être arrêtés 2 semaines avant la chirurgie et une semaine après
  • Eviter le sport et les activités physiques et sexuelles
  • Eviter toute thérapie alternative et les médicaments qui retardent la coagulation du sang
  • En cas de traumatisme associé à un saignement ou à une ecchymose il est obligatoire d’informer immédiatement le médecin traitant.
  • En cas des antécédents personnels et familiaux de saignement un bilan sanguin complet doit être réalisé avant l’opération, contenant la numération globulaire et la numération plaquettaire ainsi qu’un test de coagulation
  • Si le patient est hypertendu, il faut qu’il prenne un repos pendant au moins un jour en évitant toute rotation brusque de la tête qui peut augmenter le flux sanguin et donc augmenter le taux de saignement
  • Comme mesure préventive préopératoire le médecin peut prescrire au patient la vitamine K qui a un rôle de minimiser les saignements opératoires
  • Des anxiolytiques peuvent être adoptés le jour de l’opération pour contrôler l’anxiété au cours de l’intervention ce qui va influencer sur la pression artérielle du patient et donc la diminution du taux de saignement
  • Suivre un régime alimentaire adapté à l’opération de la greffe de cheveux
    • Aliments recommandés : les épinards, brocoli, haricot, poireaux, les petits pois, les légumes à feuilles vertes, les choux, kiwi, persil, laitue, Jaune d’œuf, viande et céréales
    • Aliments non recommandés : les huiles végétales, avocat, graines de tournesol, maïs, noisette, les amandes, les poissons gras, fruits de mer, soja, les graines de lin, ail, oignon, les épices, thé vert et les boissons alcoolisées
La Turquie qui est la capital capillaire mondiale est à seulement trois heures d’avion de Paris, cette proximité avec l’Europe fait  du pays une destination phare pour une transplantation capillaire. Les prix pratiqués par les cliniques à Istanbul peuvent aller jusqu’à 50% voir 70% moins cher qu’en Europe, ce qui rend la greffe de cheveux plus accessible. Découvrez la greffe capillaire en Turquie en cliquant ici.