Le poil et son cycle de vie

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Table des matières

Qui que nous soyons, homme, femme, jeune ou âgé, nous sommes tous plus ou moins recouverts de poils, de la tête au pieds. Aisselles, cuir chevelu, jambes, dos, visage, pubis ou bien bras, aucune zone de notre corps n’est épargnée. Nous avons tous en commun des poils, mais leur cycle de vie varie selon plusieurs critères.

Mais tout d’abord, qu’est-ce-que le poil?

C’est dans cette bulle que se forme le bulbe, la base et la seule partie vivante du poil. En grandissant, la tige du poil sort de la peau, et c’est la seule partie visible du poil dite kératinisée.Le poil est une sorte de tige plus ou moins longue, dure et épaisse, selon la zone du corps et l’individu, qui se crée dans une petite bulle sous la peau, qu’on appelle le « follicule pileux ». 

Et quand est-il de son cycle de vie?

La glande sébacée détermine la longueur, la durée du cycle de vie du poil (et du cheveu) et a aussi pour rôle de le protéger. Les hormones, facteur déterminant, agissent sur cette glande et sur son taux de sécrétion de sébum. Ainsi, plus il y a de sébum sécrété, plus le rythme du cycle s’accélère et plus courte est la vie du poil ou du cheveu.

Le cycle du poil est influencé par plusieurs critères :

  • la zone du corps
  • le type et la nature du poil
  • les caractéristiques d’une personne comme son âge, son poids, son sexe, son métabolisme, ses origines, ses hormones…

Certains facteurs extérieurs influencent également son cycle comme les aliments que nous consommons, les médicaments que non prenons et l’environnement dans lequel nous vivons.

 

Certes la durée du cycle du poil est différent pour chacun, mais son système chronologique, qui se divise en 3 phases, est le même pour tous:

1. La phase anagène:

C’est la période ultime de croissance du poil durant laquelle se détermine sa pigmentation, et où à un moment donné la concentration de mélanine est à son maximum. Cette phase perdure plusieurs années et c’est jusqu’à 85% de nos poils qui se trouve dans cette phase, à tout moment.

C’est dans le bulge, zone sous cutanée située à 1,5 mm de profondeur, que vit la racine du poil et à partir duquel il évolue.

Avant d’entrer dans la phase catagène, le poil connait des perturbations, la papille se modifie progressivement et la production de mélanine s’arrête dans les zones germinatives.

2. La phase catagène:

C’est une période de transition dans la vie du poil, appelée aussi étape de régression du poil, qui dure environ 2 semaines: le poil cesse de grandir. C’est environ 3 à 4% de nos poils qui vit cette phase à un moment donné. 

3. La phase télogène:

C’est la réelle phase de repos du poil qu’on appelle « repos cellulaire », qui dure entre 5 et 6 semaines, et qui précède la chute du poil. Cette phase représente environ 13% des poils à un moment donné de notre vie. Le poil cesse toute forme de croissance et tombe. Ainsi, son cycle de vie s’achève pour laisser place à la pousse d’un nouveau poil.

La Turquie qui est la capital capillaire mondiale est à seulement trois heures d’avion de Paris, cette proximité avec l’Europe fait  du pays une destination phare pour une transplantation capillaire. Les prix pratiqués par les cliniques à Istanbul peuvent aller jusqu’à 50% voir 70% moins cher qu’en Europe, ce qui rend la greffe de cheveux plus accessible. Découvrez la greffe capillaire en Turquie en cliquant ici.